image
image

Laragne : 6 e symposium de sculpture du 24 au 30 août 2015

PROGRAMME

DÉBUT DU SYMPOSIUM
Le lundi 24 Août au matin. Durant tout le symposium, les artistes travailleront devant le public de 9h30 à 12h et de 14h à 18h30 (sur le site du symposium à l'Espace Véragne).

EXPOSITIONS
Tous les jours de 14h30 à 18h00
. Caves du château à Laragne : exposition de sculpture des artistes participants.
. Chapelle des Pénitents à Upaix : exposition de sculpture des élèves du club de loisirs de Sisteron.

CONFÉRENCE
Mardi 25 août à 18h30, salle des fêtes de Laragne.
« Les tirages en plâtre de la gypsothèque du musée du Louvre : du XVIIe au XIXe siècle » animée par Elisabeth Le Breton, ingénieur d'études au département des antiquités grecques, étrusques et romaines du musée du Louvre.


Dimanche 28 août à 15h00
Le symposium se clôture par une cérémonie officielle en présence de tous les participants et de l'ensemble des partenaires.

Remerciements :
Tous les financeurs, Plattey Voyages, l'association CASTRUM DE UPAYSIO, les bénévoles de GYP Art et Matière et les ateliers du Louvre pour leur participation.

Tourbillon

La vie a commencé dans la mer et ce coquillage annonce le tourbillon de la vie et donc le mouvement..


Le saut vers l'abandon

C'est dans les cours de Frédérique Maillart, dont je suis élève pour la deuxième année, que j'ai découvert le plaisir quasi sensuel du travail du gypse. L'opportunité de pouvoir le travailler lors du symposium de Laragne fut la première raison de ma candidature. La deuxième raison fut le thème du mouvement qui s'est immédiatement mis en relation, chez le professeur d'éducation physique que je suis, avec l'esthétique corporelle: le mouvement comme révélateur de la beauté du corps et de ses possibilités infinies de création. Mon projet, le «saut vers l'abandon» dans une maîtrise parfaite de l'équilibre, illustre pour moi cette relation.


William en mouvement

Que suis je?
La 1ère goutte de pluie ?
la 1ère vague de l'océan ? la 1ère lueur d'une flamme? ou William la poire?


Plaques continentales

Le mouvement des plaques continentales est ce qui nous a légué une si belle collection de marbres. Imiter le marbre avec du plâtre à l'aide de la technique du stuc-marbre est donc une manière inattendue de représenter le mouvement. [...]. L'artiste représentera des éléments fluides dans son stuc à l'aide d'un point fort détournant un courant coloré, recréant ainsi le mouvement. « Ce mouvement sera celui d'un chien de berger détournant un troupeau ».


La vague

En voyant le croquis de son projet, on pense immédiatement à Hokusai, référence assumée de l'artiste. Mais le plus important pour lui c'est de traduire dans la pierre, bloc massif et inerte les notions de dynamisme et de légèreté. Concrètement, cela prendra la forme d'un jeu de contrastes entre lignes courbes et lignes obliques, entre vides et pleins.


Formes naturelles

Le mouvement est ici basé sur des formes naturelles comme des escargots (les formes en spirales) ou des plantes. La forme de base est courbée et est ponctuée de petites épines tout au long de la sculpture qui se termineront à son sommet par quatre élégantes spirales.


Spirale

Le mouvement vital de l'homme dans la spirale de la vie ; mouvement ascensionnel, ligne sans fin qui relie, incessamment, par extension et développement, les deux extrémités du devenir.


Effet papillon

L'idée du projet provient du proverbe chinois « le battement d'ailes d'un papillon peut être perçu à l'autre bout du monde ». L'artiste relie ce phénomène à l'attaque survenue dans les locaux du journal satirique « Charlie Hebdo » et les répercussions mondiales qui ont suivi.


Succession de vagues

Des successions de vagues traduisent le mouvement perpétuel. C'est lorsqu'il travaille le bloc qu'un dialogue s'opère avec la matière. Il a besoin de cette liberté pour exprimer au mieux le thème donné. La texture de la pierre, ses lignes de force, ses faiblesses le guideront pour révéler le mouvement intrinsèque de la matière.


Duende de la Bailaora

Bailaora est le nom donné aux danseuses de flamenco. Le Duende est l'état de grâce et de transe quand l'harmonie entre le chant, la danse et la guitare est totale. La sculpture représentera une femme qui danse et s'accompagnera du texte de la Buleria (chant de fête composé de 4 vers octosyllabiques)...


Oppositions

La sculpture représentera l'union de deux forces enlacées malgré un mouvement de torsion qui tend à les séparer. Ce projet est fortement inspiré de la visualisation du mouvement cosmique des galaxies.


Mouvement hélicoïdal

Sa sculpture représentera une forme qui se déplace vers le haut et qui semble s'évaporer au bout de cette conception en spirale. Le visiteur, pour visualiser le mouvement de l'oeuvre dans son entier, est invité à en faire le tour.


Souffle de chrysalide

Dans un bloc de gypse, Henri-Patrick Stein fera apparaître des formes ondulantes et élancées, évoquant le mouvement d'une chrysalide en éclosion, d'où l'on pourra distinguer une silhouette féminine. A la base de la sculpture, des vagues représenteront le mouvement de l'eau.


Fosbury

Fosbury est une technique de saut en hauteur utilisée par les athlètes. Il évoque l'élévation de soi, l'élégance du mouvement et l'équilibre des formes. Le corps s'entoure autour de la barre de saut, porté par les vitesses d'élévation.


Laragne : 6 e symposium de sculpture du 24 au 30 août 2015
Ambiance 1 - 25 août 2015


Ambiance 2 - 27 août 2015

126877 visites.