image
image

Le Bersac, vu d'après le cadastre de 1834 =>Présentation

cadastre de 1834 La commune détient encore dans ses archives, le cadastre de 1834. Bien conservé, colorié avec les crayons de couleur bleue et rouge, on peut y lire toute une histoire.

Des maisons existaient, et sont maintenant abandonnées ; quelques vestiges nous les rappellent.

Les noms de lieux sont évocateurs : le Moularet (lieu où se trouve un tas de pierres), Mourmourière (voir la maison de marbre), etc.

Le pont de Channe n'est pas mentionné : il a été construit soixante ans plus tard, ainsi que le chemin actuellement chemin départemental 21.

On peut alors suivre et imaginer la vie des habitants qui occupaient ce territoire, cela fait près de deux siècles !
cadastre de 1834

Le Bersac, vu d'après le cadastre de 1834 =>Tableau d'assemblage

cadastre de 1834 Le cadastre de 1834, bien conservé, est resté dans les archives municipales. Le territoire est découpé en deux sections, selon les deux rives du torrent de Channe : trois feuilles en rive droite, deux feuilles en rive gauche.


Le Bersac, vu d'après le cadastre de 1834 => Arambre

cadastre de 1834 La feuille appelée ici "Arambre", suit la configuration du terrain. La partie pointue (à gauche) correspond au rocher d'Arambre, le Pas de Louve, que se partagent les communes de Serres, la Bâtie Montsaléon et Le Bersac.


Le Bersac, vu d'après le cadastre de 1834 => Channe

cadastre de 1834 Cette feuille représente la partie la plus habitée et la plus cultivée. Les jardins sont nombreux le long du lit de Channe, partie limoneuse et plate, facile à cultiver.


Le Bersac, vu d'après le cadastre de 1834 => Le Plateau des Grès

cadastre de 1834 Le Plateau des Grès est traversé par la longue ligne droite de la route de Grenoble à Marseille. Le Plateau donne également un accès au torrent du Buëch afin d'y extraire gravier et pierres pour les constructions dans la commune.


Le Bersac, vu d'après le cadastre de 1834 => Les Clavelas

cadastre de 1834 C'est la partie la plus au sud de la commune, barrée par la masse rocheuse de Revuayre. Quelques fermes y sont implantées et cultivent les terrains tout autour. Seul, un passage à gué permet le franchissement du torrent de Channe.


Le Bersac, vu d'après le cadastre de 1834 => Serre du Loup

cadastre de 1834 C'est la partie orientale de la commune, en limite avec Savournon. De l'habitation sise à gauche de l'intitulé "Serre du Loup", il ne reste que quelques ruines ; c'était le fief d'une famille Allier dont quelques descendants occupent encore la commune. Il semblerait que l'indication "Commune de Saint Genis" soit une erreur.


Le Bersac, vu d'après le cadastre de 1834 => Le Moularet

cadastre de 1834 C'est la partie comprise entre Savournon et le torrent de la Guinette. Le point bleu est la chapelle Saint-Laurent. À l'endroit noté "Moularet", une source est indiquée : ce sera, vingt ans plus tard, l'implantation de la maison du cantonnier qui aura en charge l'entretien du chemin de Savournon à Serres (l'actuel CD21).

13486 visites.