Retourner en haut
Retourner en haut
image
image
Village Le Bersac, il est
image

Serres aujourd'hui - Présentation

Serres est notre chef-lieu de canton. Environ 1 200 habitants y vivent.
Village à l'aspect moyenâgeux et provençal, c'est LE carrefour obligé pour les axes de circulation Nord/Sud (pour aller de Grenoble à Marseille) et Est/Ouest (de l'Italie à l'Espagne).

Serres sous La Pignolette, matin d'automne.

Serres : => Petite cité de caractère

logo image Dernière relecture avant la signature, en présence, de gauche à droite, de la préfète, Cécile Bigot-Dekeyser, du maire de Serres Bernard Mathieu et du délégué national des "Petites cités de caractère" Patrick Toularastel. Photo DL/Élisabeth DEPEYRE

Les communes de Serres et de Garde Colombe ont reçu le label Petites cités de caractère.
Ce sont les seules communes de la région Sud à bénéficier de cette qualification.

L'association Petites Cités de caractère de France décerne le label non-officiel Petite Cité de caractère, une marque protégée, créée en Bretagne en 1976 par Jean-Bernard Vighetti.
Elle « met en valeur l'authenticité et la diversité du patrimoine de petites communes (moins de 6 000 habitants) dotées d'un bâti architectural de qualité et cohérent ».
Pour être homologuée, la commune doit être un village ou une ville de moins de 6 000 habitants dont l’agglomération doit être soumise à une protection au titre des Monuments historiques, ou au titre d’une Zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager ou d’une aire de mise en valeur de l’architecture et du patrimoine ou au titre d’un plan de sauvegarde et de mise en valeur. Le bâti doit être suffisamment dense pour lui donner l’aspect d’une cité, détenir un patrimoine architectural de qualité et homogène, et exercer ou avoir exercé des fonctions urbaines de centralité ou posséder une concentration de bâti découlant d’une activité présente ou passée fortement identitaire. La commune doit en outre avoir un programme pluriannuel de réhabilitation et de mise en valeur du patrimoine.
Séance d'inauguration sur la place de la mairie, à Serres, octobre 2019
image image


École primaire : un peu d'histoire.

école de serres L'école de Serres accueille maintenant sept classes. Voyez les détails de sa construction vers 1880.

Un des premiers soucis des municipalités de la troisième République fut l'enseignement. D'abord, il fallait un local pour la Maison d'Ecole. Depuis longtemps un immeuble était loué à bail à cet effet - immeuble de la famille Tardieu, au Tricot pour école de filles-. La municipalité d'Ernest ITIER proposa l'acquisition de cet immeuble. La directrice de l'école, une religieuse, signala «la vétusté, l'humidité et l'insalubrité des lieux», et on renonça au projet.
serres le rocher pointu En 1875, alors que le bail arrive à terme, on envisage alors la construction d'un groupe scolaire, soit au Tricot, soit sur l'emplacement de l'ancien cimetière, «au nord de l'Esplanade sainte Catherine». C'est ce projet qui est accepté en 1878, par 18 voix "pour" et une "contre".
Il a fallu enlever plus de 13 200 m3 de déblais pour implanter le bâtiment et ses annexes...
Les matériaux utilisés proviennent en partie des ressources régionales: les pierres de taille sont prises à Fontvieille (Bouche du Rhône), le sable est pris dans le lit du Buëch qui passe au pied de Serres, la chaux provient des fours de M. GUILLAND à Serres, les moellons viennent des carrières de Montclus (3Km) et de Serres, les briques sont fabriquées à Trescléoux (10 Km) les plâtres blanc et gris sont chargés depuis les fours de Saint-Genis(4Km). C'est la fabrique Saint-Henri des Bouches du Rhône qui fournit les tuiles.
Les travaux seront terminés en 1880, après quelques retards. Parmi les travaux effectués en retard, on constate celui de la mise en place de l'horloge. Cette dernière a été prise chez Monsieur CHAUVIN, horloger à Grenoble, et d'occasion, pour la somme de 500 Francs.
Ces travaux auront coûté 60 000 Francs, financés par un emprunt de 40 000 Francs remboursable en trente et un ans au taux de 5%.
Dans sa délibération du 14 Novembre 1878, le maire décide la gratuité de l'école primaire, deux ans avant la décision officielle, et ITIER et CORREARD sont chargés de la «Caisse des Ecoles».
D'après les archives présentes en mairie de Serres.


La chapelle

image
Pour accéder à la petite chapelle, il faut suivre un sentier de randonnée pédestre depuis la rue du Château.
Son cimetière présente de loin une curieuse géométrie.


Depuis Saint-Sauveur

image
Depuis le barrage de Saint-Sauveur, Serres s'étale sur une courbe de niveau en entourant le rocher de la Pignolette.
Le silo à céréales (à droite) se trouve dans la zone artisanale.


Vallée du Buëch

image
Avant la construction de la digue (début du XVIIe siècle), le torrent du Buëch s'étalait dans toute la largeur de la plaine occupée maintenant par les habitations et terres agricoles.

Vue prise depuis le rocher de la Pignolette. On comprend qu'une citadelle fut érigée sur ce rocher.
(Voir Serres autrefois).


Entrée Nord

image
Le Buëch franchit un verrou entre les rochers avant de traverser le village de Serres.


Les toits vus depuis la Pignolette

image
Dans le fond, on voit le rocher horizontal de Revuayre : Le Bersac n'est pas loin !