image image
Si tous les gars du monde Devenaient de bons copains,
Et marchaient la main dans la main Le bonheur serait pour demain.


Cité de caractère École Chapelle Panorama Vallée Au Nord Les toits Foires bio Serres 1970
école de serres École primaire : un peu d'histoire.
L'école de Serres accueille maintenant sept classes. Voyez les détails de sa construction vers 1880.

Un des premiers soucis des municipalités de la troisième République fut l'enseignement. D'abord, il fallait un local pour la Maison d'Ecole. Depuis longtemps un immeuble était loué à bail à cet effet - immeuble de la famille Tardieu, au Tricot pour école de filles-. La municipalité d'Ernest ITIER proposa l'acquisition de cet immeuble. La directrice de l'école, une religieuse, signala «la vétusté, l'humidité et l'insalubrité des lieux», et on renonça au projet.
En 1875, alors que le bail arrive à terme, on envisage alors la construction d'un groupe scolaire, soit au Tricot, soit sur l'emplacement de l'ancien cimetière, «au nord de l'Esplanade sainte Catherine». C'est ce projet qui est accepté en 1878, par 18 voix contre une.
serres le rocher pointu Il a fallu enlever plus de 13 200 m3 de déblais pour implanter le bâtiment et ses annexes...
Les matériaux utilisés proviennent en partie des ressources régionales: les pierres de taille sont prises à Fontvieille (Bouche du Rhône), le sable est pris dans le lit du Buëch qui passe au pied de Serres, la chaux provient des fours de M. GUILLAND à Serres, les moellons viennent des carrières de Montclus (3Km) et de Serres, les briques sont fabriquées à Trescléoux (10 Km) les plâtres blanc et gris sont chargés depuis les fours de Saint-Genis(4Km). C'est la fabrique Saint-Henri des Bouches du Rhône qui fournit les tuiles.
Les travaux seront terminés en 1880, après quelques retards. Parmi les travaux effectués en retard, on constate celui de la mise en place de l'horloge. Cette dernière a été prise chez Monsieur CHAUVIN, horloger à Grenoble, et d'occasion, pour la somme de 500 Francs.
Ces travaux auront coûté 60 000 Francs, financés par un emprunt de 40 000 Francs remboursable en trente et un ans au taux de 5%...
Dans sa délibération du 14 Novembre 1878, le maire décide la gratuité de l'école primaire, deux ans avant la décision officielle, et ITIER et CORREARD sont chargés de la «Caisse des Ecoles».
D'après les archives présentes en mairie de Serres.
 
menu