image

image

image Contact Envoi d'un message au webmaster Le webmaster !

 MÉTÉO BERSACOISE



VIE INTERCOMMUNALE Contacter la mairie

Les communes votent leur adhésion à la charte du parc naturel régional des Baronnies, ou pas !


Résultat du vote des communes (Réf. DL du 29/03/2012)
Le choix des 130 communes concernées par le projet de création du Parc naturel régional (PNR) des Baronnies provençales est désormais entériné. Les 42 communes qui ont rejeté l'adhésion (soit un tiers des communes situées en Drôme et dans les Hautes-Alpes) ne feront donc pas partie du parc si celui-ci est créé. Exit pour une durée de douze ans.
Résultat : le territoire des Baronnies provençales se retrouve mité. On peut toutefois affirmer que c'est une "victoire" pour le Syndicat mixte en charge de l'élaboration du projet, la majorité des communes (86 sur 128) ayant voté "pour". Même si les "contre" à ce projet résistent. Et, comme après tout scrutin, on assiste désormais à une bataille dans l'analyse des chiffres avec, d'un côté comme de l'autre, une interprétation pour le moins partisane.

Hervé Rasclard : « C'est un bon début »
Les "anti-parc" remettent en question sa création en relevant que les 42 communes "contre" représentent plus de 30 % du territoire concerné. Les "pro-parc", eux, soulignent que les 86 communes favorables à l'adhésion abritent 77 % des habitants des Baronnies (une population estimée à 33 700 habitants). « Nous sommes partis sur un projet très étendu géographiquement à la base. Même si ce n'est jamais assez, le fait de démarrer cette aventure avec 86 communes adhérentes est un bon début », commentait Hervé Rasclard, président du Syndicat mixte, mardi soir, lors d'une réunion avec le comité à Verclause.
Pour l'heure, et sous réserve de confirmation par les deux préfectures, 12 communautés de communes ont voté "pour" et 6 des 7 villes "portes" ont fait de même. À la question : "le projet de parc pourrait-il être retoqué par l'État ?" (NDLR : c'est le Premier ministre qui donnera la validation), Hervé Rasclard répond : « Je ne pense pas qu'il y ait un risque. Notre atout est d'avoir des adhésions représentant près de 80 % de la population. Sans oublier que les régions (Rhône-Alpes et Paca), qui vont voter en juin, sont les principaux financeurs et que le Conseil national de la protection de la nature nous avait déjà donné un avis favorable et unanime. »
Le Syndicat poursuit sa démarche de création de PNR en s'appuyant sur le vote des communes. « Sur les 1 500 suffrages exprimés des conseillers municipaux, souligne le président, 70 % sont "pour", 25 % "contre" avec 5 % d'abstention. »
Et Hervé Rasclard de souhaiter un « apaisement. Je prends note des votes des communes et je respecte leur choix. C'est l'avantage d'un parc, on peut choisir. Aujourd'hui nous allons poursuivre le travail, pour créer un beau projet au service des collectivités qui ont voté "pour" ». La balle est désormais dans le camp de l'État qui, après les Régions en juin, devra rendre sa décision. Réponse attendue en fin d'année.
Ce qui n'empêche pas de revenir sur les choix des communes. Quelques votes laissent en effet apparaître que le clivage droite/gauche des élus locaux semble avoir joué un rôle, période électorale oblige.

Au total, 42 communes ont rejeté l'adhésion au futur parc (en gras, les communes des Hautes-Alpes) :
Aulan ; Ballons ; Bellecombe-Tarendol ; Bruis (73 hab) ; Chalancon ; Chaudebonne ; Chauvac-Laux-Montaux ; Condorcet ; Cornillac ; Curnier ; Ferrassières ; Izon-la-Bruisse ; Le Pègue ; La Penne-sur-Ouvèze ; Pommerol ; Mévouillon ; Mirabel-aux-Baronnies ; Mollans-sur-l'Ouvèze ; Montbrison-sur-Lez ; Montfroc ; Mérindol-les-Oliviers ; Montjay (79 hab) ; Montmorin (84 hab) ; Moydans (53 hab) ; Nossage-et-Bénévent (14 hab) ; Piégon ; Plaisians ; Rémuzat ; Rottier ; Rousset-les-Vignes ; Saint-André-de-Rosans (143 hab) ; Saint-Pantaléon-les-Vignes ; Saint-Sauveur-Gouvernet ; Sainte-Jalle ; Sainte-Marie-de-Rosans (48 hab) ; Salles-sous-Bois ; Séderon ; Sorbiers (54 hab) ; Ventavon (456 hab) ; Vercoiran ; Vers-sur-Méouge ; Villefranche-le-Château.
hab = nombre d'habitants années 2007/2008.
Commentaires : à part la commune de Ventavon, commune la plus orientale, les communes qui ont voté contre leur adhésion au parc sont de faible importance eu égard à leur nombre d'habitants...