image

image

image Contact Envoi d'un message au webmaster C'est moi !

 MÉTÉO BERSACOISE


Si vous pouvez lire ce texte, acceptez la lecture du javascript afin de bénéficier du menu qui vous permettra de vous promener dans mon village
Réussite des élèves Statistiques Idées reçues Salaires Hors-série : sommaire Clavier et lecture Etre gaucher


ÉDUCATION

Enfants d'enseignants : réussite à la loupe
(Réf. Annie Da Costa Lasne, formateur à l'IUFM de l'université de Franche-Comté - Fenêtre sur cour N°380 du 18/02/2013)


D'après l'étude que vous avez menée, pouvez-vous confirmer que les enfants d'enseignants ont de meilleurs résultats scolaires que les autres?

Cette meilleure réussite scolaire des enfants d'enseignants constituait pour moi le postulat de départ de ma réflexion et avant de poursuivre ma recherche, il me fallait m'assurer qu'il soit bien vérifié.
La relation entre origine sociale et réussite scolaire n'est plus à démontrer mais pour aller dans une vérification assez fine, j'ai choisi de comparer les résultats scolaires des enfants d'enseignants à ceux d'autres enfants dont des caractéristiques sociales sont proches des leurs, c'est à dire les enfants de cadres.
Les résultats sont clairs: que ce soit au primaire ou au secondaire, les données disponibles rendent compte du meilleur taux de réussite des enfants d'enseignants.
Leur proportion de réussite scolaire dépasse quasiment toujours celle des autres enfants mais aussi celles des enfants de cadres aux caractéristiques sociales proches.
Un tel niveau de réussite apparaît bien singulier. J'ai regardé aussi ce qu'il en était des carrières scolaires c'est à dire des filières et des sections et même si la différence est très tenue, elle est récurrente et va dans le même sens.
Avez-vous pu repérer des particularités dans l'éducation des enfants d'enseignants qui expliqueraient cette réussite ?
Les pratiques éducatives familiales des cadres et des enseignants présentent beaucoup de points communs mais on peut toutefois noter des différences, même si elles sont très ténues.
En ce qui concerne les pratiques de socialisation, on constate que les parents enseignants tiennent davantage compte de la personnalité de leur enfant dans les choix qu'ils font par exemple dans les activités de loisirs, ces activités étant plus éclectiques et répondant aussi à un souci de distinction.
Toutes les activités domestiques ou de loisirs sont développées avec, pour les parents, la perspective de construire des compétences qui peuvent être valorisées à l'école.
Ces familles connaissent très bien ce que font leurs enfants, partagent même parfois des activités avec eux et leurs camarades et le cadre qu'elles posent permet aussi bien le contrôle que la protection sans nuire à l'autonomie. C'est ce que je résume par «l'épanouissement dans le cadre. Ce sont des familles qui véhiculent aussi des valeurs qui peuvent paraître contradictoires mais qu'ils savent faire cohabiter comme par exemple connaissance et respect d'autrui et compétition.
Et en termes d'accompagnement scolaire, qu'avez-vous remarqué ?

Dans les familles enseignantes on voit que la réussite scolaire se prépare chaque jour et dans l'ordinaire des situations familiales. Dans leurs relations à l'école, les parents enseignants cherchent prioritairement à contrôler la qualité de l'offre pédagogique de la classe fréquentée. C'est d'abord par ce critère, et moins par celui de la discipline ou de la sérénité de l'établissement, davantage recherchés par les cadres, que ces parents s'emploient à garantir les conditions scolaires les plus favorables à la réussite de l'enfant. C'est aussi par un lourd et méticuleux travail d'informations sur le système scolaire et son fonctionnement que se différencient encore ces parents. Ils s'investissent beaucoup et sont exigeants avec leurs enfants tout en ayant une grande foi/croyance en leurs possibilités.
Alors, à qui peut-on attribuer cette réussite scolaire ? Aux enfants euxmêmes ou à leurs parents ?

On peut parler d'«héritage» transmis qui apparaît être le résultat d'un véritable travail de co-construction de la part des protagonistes impliqués: parents-enfantenvironnement, grâce à la mise en synergie de leurs actions. Les familles d'enseignants bénéficient bien d'une forme de connivence avec l'appareil scolaire et ses acteurs mais les principaux avantages scolaires qu'elles obtiennent sont le fruit de leur investissement stratégique. La réussite scolaire des enfants d'enseignants tient donc autant à des pratiques éducatives spécifiques qu'à la mobilisation des acteurs familiaux dans leur mise en oeuvre.